FR EN facebook instagram twitter bandcamp spotify vimeo youtube rss Collectif Pince-Oreilles

Éric Prost

Éric Prost - par
Médaille d’or et prix de perfectionnement au Conservatoire national de région de Dijon, Eric Prost est parmi les fondateurs du Crescent Jazz Club et du Collectif Mu, avec qui il remporte en nonet, en 1995 et 1996, le prix Talent Jazz à Vienne puis le concours de Jazz à la Défense.
Avec François Gallix à la contrebasse et Stéphane Foucher à la batterie, Eric grave en 1999 l’album de son trio Loops, « Get High ». Le groupe joue notamment à Jazz à Vienne (Club de minuit, 2003), et réalise en 2002 et 2003 des concerts en Syrie et en Afrique de l’Ouest missionnés par l’AFAA, qui le mènent au Sénégal, au Mali, au Bénin, en Mauritanie, au Soudan…
En 2000, Wynton Marsalis sélectionne quatre musiciens sur la base de leurs disques pour la création d’un quintet spécial à Jazz in Marciac. Eric est de ceux-là, aux côtés d’Olivier Temime, Franck Avitabile et Sylvain Luc. Il est à nouveau l’invité du trompettiste américain à Marciac, en 2005, pour une création aux côtés du Wynton Marsalis quartet et de l’Orchestre du CNR de Toulouse.
Il joue en 2001 avec le quartet de Christian Vander et le sextet d’Eric Le Lann. Il se produit également, dans le milieu du théâtre, sur le spectacle Life is not a Picnic de David Burzstein.
Fin 2005, Eric intègre, en remplacement du saxophoniste Jacques Ponthus, le quintet afro-jungle-jazz Meï Teï Sho. Son énergie s’inscrit à merveille dans cette musique urbaine, répétitive et très libre inspirée des musiques de transe. Un an et demi de tournée conduisent le groupe aux quatre coins de la France, au Canada, au Brésil puis à travers l’Europe, au fil du Lyon Calling Tour, qui visite une vingtaine de salles et autant de pays, aux côtés du Peuple de l’Herbe et de High Tone.
En 2006, il se lance dans le projet Outside avec trois membres de Meï Teï Sho, Kostia Delaunay, Sir Jean Gomis, et Niko Matagrin. Dans le même temps, Eric écrit et travaille à la musique de son nouveau quartet jazz, aux côtés de Jérôme Regard (contrebasse), Stéphane Foucher (batterie) et Bruno Ruder (piano), dont le concert de l’été 2007 au Festival Radiofrance à Montpellier a été retransmis par France Musique.
En 2009 il grave donc le premier opus « EP4 » (éponyme), et effectuera une tournée remarquée sur la scène jazzistique française.
Parallèlement, il travaille en tant que sideman dans les groupes Pierre Drevet 5et , Jean Benoit Culot quintet « Love Songs » (avec qui il enregistre deux Albums « Doxa » et « Doxa live » salués par la critique), big band l’Oeuf (« Eclosion », Cristal Records/Harmonia Mundi ), Maxime Blésin sextet (« Hydrogen Bond », Orfena Music ), Alfio Origlio 4et (« Wings and notes »/la cigogne ), Crescent 4et, ainsi que de nombreux projets transversaux dans des domaines aussi variés que la chanson, l’électro, le rock….
Depuis 3 ans, il Co-dirige le groupe « l’équilibre de Nash » avec le saxophoniste Jean-Charles Richard. Le premier album sortira au printemps Prochain.
Il participe également aux projets « Amazing Keystone Big Band » (Pierre et le loup et le jazz, le carnaval jazz des animaux), « Persian Alexandria » de Catali Antonini, au « new 5et » de David Bressat, au big band « L’oeuf » (petits plats pour grand ensemble) ainsi qu’à L’hommage à Coltrane du Quintet de Christian Vander.

facebookinstagram