FR EN facebook instagram bandcamp spotify vimeo youtube rss Collectif Pince-Oreilles

Watchdog

The two musicians produce a new texture of sound in the air, mixing shrill and tingling resonances with smooth acoustic vibrations. A univers without concessions, filed with a rich complexity, where doors are being opened. Habits are disrupted using loops, pedal effects, minimal and noise music, dissonance and saturation, creating a unique and addictive  musical environment.
Watchdog is Jazz Migration 2017 Laureate (The most important project for French emerging creative jazz musicians), as well as 1st Prize winners of the 36th National Jazz in La Défense Contest (as part of the A. Quillier 6tet). Pierre Horckmans (bass, alto and Bb clarinets, effects) and Anne Quillier (Fender Rhodes, piano, analog synthesizer, voice) transgress the stylistic borders, play with each other, interact, take risks and overpass every limits in a constantly changing acoustic world.


New realease : Can of Worms

lecture
" This albun creates right ahead a state of dreaming, not like a boring afternoon, but the one with bubbling blood in your veines. Running emotions disorientated till they explode full of passion. Never to miss ! "
Louis-Julien Nicolaou, Les Inrockuptibles

Jazz News
" It is clearly one of the most beautiful disc of the end of the year"
Florent Servia, Jazz News
 

siteemailbandcampspotifydeezerapple musicyoutubefacebookrss calendrier

Anne Quillier : Fender Rhodes, Analog Synthesizer
Pierre Horckmans : Bb, alto and bass clarinets, effects

You're welcomeCan of wormsLes animaux qui n'existent pasFABLES

Events






Videos

L'invasion des lapins glouto...
vidéo
SINKING
vidéo
TOPSY TURVY
vidéo
Goosebumps
vidéo

News

RCF - Le Plateau de Jeu parle de Watchdog !

Bulletin posté le 24/04/2024

WATCHDOG - FABLES
Anne Quillier et Pierre Horckmans ont été invité par Renaud Volle RCF Radio pour parler du dernier album de WATCHDOG à écouter ici :

Renaud Volle le 24 avril 2024 - RCF - Le Plateau de Jeu





WATCHDOG fête ses 10 ans avec un 4ème album !

Bulletin posté le 04/02/2024

Pour fêter ses 10 ans, Watchdog sortira le 09 février prochain son 4ème album "Fables" au Périscope à Lyon.
Toujours sur le label Pince-Oreilles, le 4ème album de WATCHDOG nous conte la musique d'un ailleurs imaginaire, composée avec une part d’improvisation, une très grande attention aux détails de textures, d’ambiances sonores et une large palette de références.


"Un vrai chef d'oeuvre d'invension poétique"
Denis Desassis RadioDéclic

"Inspiré et sensible, Watchdog creuse plus loin encore son sillon musical"
Yves Dorison Culture Jazz


"Watchdog livre un nouvel opus de haut vol. Une touche sonore unique et captivante"
Bob Hatteau  Jazz à bâbord

"Une musique riche et extêmement fine, Fables est un petit bijou"
Manu Muré RadioRadio Toulouse

 


WATCHDOG, Claire RENGADE & une CHORALE de 50 enfants!!

Bulletin posté le 01/03/2023

Cette année le duo WATCHDOG a composé de la musique sur les textes de Claire Rengade pour fabriquer
des chansons pour La Chorale de la cité scolaire Pierre Vernotte de Moirans en Montagne dirigée par Jean-Louis Déconfin L'unique concert qui aura lieu le 25 mai prochain est l'aboutissement de cette année d'écriture de partage et d'échanges riches et précieux. Un mélange de générations, de matières sonores, de mots et d’énergies.
Claire,  Anne et Pierre écrivent et composent pour la voix.

En trio puis rejoints par la chorale, ils jouent, chantent et parlent à toutes voix.

La Chorale de la cité scolaire Pierre Vernotte de Moirans en Montagne dirigée par
Jean-Louis Déconfin I voix
Claire Rengade I textes, voix
Anne Quillier I Fender Rhodes, Moog, voix, compositions
Pierre Horckmans I clarinette, clarinette basse, effets, compositions

Ce projet s’inscrit dans le cadre d’une résidence de composition de l’artiste Anne Quillier,
avec le soutien de la Direction générale de la création artistique (DGCA) et de la SACEM
 


Musique, dessins et animaux imaginaires entre l’Ephad Smith et l’école Gillibert

Bulletin posté le 11/08/2022

Une création portée et coordonnée par Le Périscope.

Par Watchdog et les animaux qui n’existent pas (Anne Quillier, Maud Chapoutier, Pierre Horckmans) & Coline Llobet (dessinatrice) – Collectif Pinces Oreilles

Avec la participation de Marc G, Francine R, Régine R, Paul C, Bernard B, Micheline D, Yvonne G, Maria C, Geneviève P, Etiennette D, Andrée L, Danielle S, Agnès P, Annie B, Marie-Louise N, Renée C, Régine B, Salah L, Marie-Madeleine B, Claude B, Jeanine J, Ginette R, Paule D, Amélie G, Christiane G, Diana L, Stéphanie B, Jean B, Mireille T, Suzanne T, Efrosini M Et Dominique A, Caroline Résident·es de l’Ehpad SMITH, Lyon 02 Et la participation de Victoria AK, Melody B, Léonie B, Albane CF, Souheyl C, Luce D, Elyan D, Leyan EM, Raphaël G, Elliot G, Joachim G, Amina H, Nayel N, Elae M, Laurence M, Guilhem M, Eduart T, Swann C, Aurore F, Georges FO, Victor GY, Lilia L, Roxane L, Maya L, Jeanne RI, Jade WD, Harris X Emile A, David B, Nina B, Augustin C, Antonin C, Sophie D, Anae D, Noah LJ, Mariem M, Jeanne MP, Yafolo O, Naila O, Ilyes O, Jaidene O, Zakaria RF, Edouard S, Morjyane S, Elio W, Hongzhe Z, Testimony A, Ayah B, Nour B, Maïa H, Isaïah H, Chloé M, Elie S, Jamal S, Alessio V Aliya B, Ihed B, Louna B, Carmen BS, Noham BB, Edwin C, Antoine C, Evan C, Aglaé D, Robin F, Ulysse G, Giulia G, Nassim H, Yousra K, Raphaël M, Adel M, Thessalya M, Christivie-Makika M, Nina N, Adam R, Elijah S, Soulayman S, Julia S, David TL Et Aïcha D, Mona B, Marie-Joao P, Audrey M, Séverine L, Ludovic Enfants et équipes pédagogiques & d’encadrant·es de l’école maternelle Gilibert, Lyon 02 Avec le soutien du dispositif Culture & Santé (DRAC AURA, Région AURA, ARS).


WATCHDOG - Les Animaux qui n'existent pas - NOUVEL ALBUM !!

Bulletin posté le 18/11/2020

Aujourd'hui, on fête la sortie du 3ème album de WATCHDOG.              
Dans ce disque il y a Les Animaux qui n'existent pas, la nouvelle création du duo avec la    
comédienne Maud Chapoutier.
La radio porte bonheur Grigri en parle ici:
Merci à eux!


Les Animaux qui n'existent pas sortent de l'ombre. On les devine à chaque disparition. Ils ont des ouragans sous les griffes, des tunnels derrière les yeux et des avalanches dans le pelage.   Ils ont fabriqués des objets qu'on écoute. Ils fabriquent aussi des moments qu'on écoute. Mais en ce moment, les moments s'échappent. Alors ils se concentrent sur les objets.

Vendredi 20 novembre sortie de l'album des Animaux qui n'existent pas

Pour acheter l'album c'est ici ou .
Pour rien acheter du tout mais les regarder vivre c'est ici et Pour féter ça, peut être qu'on jouera là: 11 decembre 2020 - l'Echandole (Yverdon-les-Bains - SUISSE)
12 decembre 2020 - Kvo (Corcelles Neuchâtel - Suisse)
3 mars 2021 - Opus Jazz Club Budapest (Budapest - Hongrie)
15 mars 2021 - Voiron Jazz Festival - Concert Scolaire (Voreppe)
15 mars 2021 - Voiron Jazz Festival - Concert Scolaire (Saint-Bueil)
18 mars 2021 - Voiron Jazz Festival - Concert Scolaire (Moirans )
18 mars 2021 - Voiron Jazz Festival - Concert Scolaire (Vourey)
19 mars 2021 - Voiron Jazz Festival - Concert Scolaire (Voiron)
19 mars 2021 - Voiron Jazz Festival - Concert Scolaire (Saint-Blaise-du-Buis)
29 mars 2021 - Voiron Jazz Festival - Concert Scolaire (Saint-Nicolas-de-Macherin)
29 mars 2021 - Voiron Jazz Festival - Concert Scolaire (Saint Geoire en Valdaine)
2 avril 2021 - Voiron Jazz Festival - Concert Scolaire (Voiron)
3 avril 2021 - Voiron Jazz Festival (Tullins)
25 juin 2021 - l'étable de Monsieur Plus (Louvenne)
26 juin 2021 - la Fraternelle (St Claude)
27 juin 2021 -  La grange/La Saboire (69)
 


Press

critique
"Un nouvel album réjouissant de créativité.
Tout dans cet univers invite à se laisser emmener dans des méandres de fantamagories et à se faire sa propre histoire.
 "

Benjamin Croizy
lanticapitaliste.org/opinions/culture/fables-de-watchdog
critique
"Anne Quillier et Pierre Horckmans ont été invité par Renaud Volle RCF Radio pour parler du dernier album de WATCHDOG à écouter ici : "

Renaud Volle
www.rcf.fr/culture/le-plateau-de-jeu-rcf-lyon?episode=475345
critique
"Retour vraiment gagnant pour le duo Watchdog qui a récemment publié son quatrième album sur le label Pince Oreilles,
non seulement cette musique n’appartient qu’à elle-même – et c’est en soi une qualité extrêmement rare – mais elle possède en outre cette faculté si convoitée de vous surprendre encore et encore, y compris après des écoutes répétées."

Denis Desassis
www.citizenjazz.com/Watchdog-3483220.html
critique
"
Inspiré et sensible, Watchdog creuse plus encore son sillon musical original loin des truismes de l’époque. Ce que l’on retient à l’écoute, c’est la liberté du duo, son inventivité et sa capacité à susciter la songerie (qu’elle soit douce ou sombre) grâce une palette sonore nuancée et un sens de l’évidence mélodique qui n’appartient qu’à eux ; quant aux biais empruntés dans la quête imaginaire qui les guide, ils semblent se référer à quelques oracles divinatoires dont eux seuls ont les clefs. Inspiré et sensible, Watchdog creuse plus encore son sillon musical original loin des truismes de l’époque.
"

Yves Dorison
culturejazz.fr/spip.php?article4126#watchdog_fables
critique
"
Watchdog livre un nouvel opus de haut vol. Dans Fables, Anne Quillier et Pierre Horckmans réussissent à marier musiques populaires et jazz, le tout saupoudré d'effets électro, qui apportent une touche sonore unique et captivante.
Formé en 2016, Watchdog réunit Anne Quillier aux claviers et Pierre Horckmans aux clarinettes. Le duo a sorti You’re Welcome en 2016, Can of Worms en 2017 et Les animaux qui n’existent pas en 2020. Watchdog publiera un quatrième opus, Fables, le 2 février 2024, toujours sur le label du collectif lyonnais Pince-oreilles, dont ils sont membres.
Au programme, sept compositions du duo aux titres souvent évocateurs : la vitalité en danois (sic ! « Livskraft »), la sagesse (« Vieille âme »), Wallace et Gromit (« L’invasion des lapins gloutons »), les systèmes planétaires extra-terrestres (« Tau ceti »), Gilles Deleuze (« Le rêve de l’autre »), Alice au pays des merveilles et la biologie évolutive (« La course de la reine Rouge ») et le paradoxe de l’humanité
"

Bob Hatteau
jazz-a-babord.blogspot.com/2024/01/fables-watchdog.html
critique
"
Le nouvel album Fables est un vrai chef d'oeuvre d'invension poétique"
"

Denis Desassis
notesvagabondes.hautetfort.com/archive/2024/01/31/impressions-jazz-n-nbsp-34-nbsp-nbsp-emission-du-26-janvier-6482935.html
critique
"
Une musique riche et extrêmement fine, (...) Fables est un petit bijou que je recommande particulièrement.
"

Manu Muré
www.mixcloud.com/RadioRadioToulouse/vraiment-autre-chose-209-sorties-concert-et-sorties-dalbums/
critique
"
Des sonorités rondes et agressives, des rythmes obsessifs et des mélodies claires trifouillées dans la chair, un désir exploratoire patent, le tout filtré par une complicité télépathique, firent un coulis musical subtil qui serpenta dans mes pavillons et finit par me grignoter la matière grise, ce qui est toujours bon signe ; l’onirisme, c’est fait pour ça. Cela me permit en outre le constat renouvelé selon lequel Watchdog, duo extime de l’intime et inversement, est aisément identifiable et clairement indéfinissable, ce qui n’est pas négligeable car, après tout, connaissez-vous beaucoup des groupes suffisamment originaux pour que vous soyez incapables de citer nommément leurs influences ?
"

Yves Dorison
www.culturejazz.fr/spip.php?article4021
critique
"Watchdog règle ses contes, (...), le résultat est d’une poésie rare, troublant d’inventivité, et assurément magique : l’inattendu devient évident, l’absurde est ce qu’il reste de plus sensé et le cri, la musique, le murmure s’entrelacent pour ne devenir qu’un seul souffle… Attention, on ne s’en lasse pas !"

Auguste Bergot
www.le-grigri.com/blog/2020/11/17/premiere-watchdog-regle-ses-contes-la-horde-horckmans-quillier
critique
"
Avec constance et détermination, la claviériste Anne Quillier et le clarinettiste Pierre Horckmans continuent de tracer ensemble un itinéraire de plus en plus éloigné des balises du jazz, et invitent sur ce troisième album Maud Chapoutier, artiste scénique aux multiples champs d’expression. Celle-ci interprète ses textes comme autant de contes, sans pour autant que la musique soit reléguée à un rôle d’ameublement ou de paraphrase. L’alchimie est remarquable, tout est subtilement dosé, jusque dans
les emballements. S’émanciper des schémas éprouvés est toujours plus facile à dire qu’à faire mais, fidèle à la philosophie du collectif lyonnais Pince Oreilles dont il fait partie, le groupe s’y attelle avec une remarquable maîtrise et ce nouveau disque s’avère en cela particulièrement exemplaire. Des jeux avec les rythmes et les sons, une écriture tour à tour tendue ou atmosphérique sur des harmonies paraissant aussi évidentes qu’inédites, des ostinatos non pas prétextes à improviser sans fin mais plutôt sorte de transe intime et émouvante faisant écho aux obsessions de ces mystérieuses créatures qui servent de fil conducteur à l’album.
Questionnant la notion de réalité, la comédienne/poétesse donne vie à des chimères étonnantes qui imaginent des manières d’habiter le monde ou en inventent de nou-
velles, et jette sur elles un regard empreint d’amusement communicatif. Un orgue qui perd ses dents, des «Hommes Bou», une amulette qui se transforme à répétition jusqu’à phagocyter l’univers... autant de figures inquiétantes de prime abord mais qui révèlent un désarroi qui les rendrait presque humaines, suscitant la curiosité bienveillante des autres espèces. Nous sommes cependant loin du conte pour enfants lorsque la mélancolie pointe et, au détour de phrases comme «Il est toujours trop tôt pour la dernière fois» ou «Pourquoi y a-t-il tant de cordes et jamais une flèche?», évoque la difficulté de saisir la vie et ses opportunités fugaces. Le dernier titre «Il y a longtemps que nous marchons», modèle d’osmose entre texte et musique, clôt ainsi cet album de manière particulièrement poignante.
Dans cette période d’incertitudes et d’aléas – qui plus est pour ces artistes indépendants –, une sup- pression brutale de subventions met en péril leurs activités. Alors
jetons-nous sur leurs disques et les concerts quand il y en aura... afin d’empêcher coûte que coûte que «les animaux qui n’existent pas...
n’existent plus», la collaboration entre ces trois-là méritant résolument une suite.
"

Benjamin Croizy
lanticapitaliste.org/agir/politique/lanticapitaliste-ndeg-542-le-pdf
critique
"
(...) Watchdog, le duo français de Anne Quillier et Pierre Horckmans a véritablement enflammé le Ca’ de Bezzi.
Cette musique toute en rondeurs et en pulsations a fait forte impression auprès des journalistes européen.ne.s présent.e.s à ce festival international. (...)
"

Matthieu Jouan
www.citizenjazz.com/Sudtirol-Jazzfestival-Alto-Adige-aime-les-Iberes.html
critique
"
French duo Watchdog opened with keyboardist Anne Quillier’s Minimoog swoops, as Pierre Horckmans’ clarinet notes slid alongside in Ashes; the combination of natural instrument timbres with electronic Fender Rhodes sounds was intriguing. Quillier played grand piano with one hand and the Rhodes with the other, layering repeated rhythmic patterns, like some of Michael Wollny’s work with Tamar Halperin – but with only one Anne Quillier. Horchmans opened Blind Drunk with percussively tongued bass clarinet, and the primal, deep bubbling notes echoed the Fender Rhodes bass beats. A little overblowing brought a rock intensity to his bluesy solo, while Quillier’s gentle vocal lines added another texture. The clarinet drawled bluesily over two chords in 5/8 with impish energy, while Quillier’s jazz solo on grand piano twined intricately with the Fender Rhodes chords and simple clarinet lines. Another piece had a folkish melody, skipping across the beat with a little klezmer. Waves pulsed darkly, and clarinet harmonised electronically with itself, the whole rocking to a conclusion. Another used musical box tones and fluttering arpeggios; the next veered between classical and rock vibes, while the bass clarinet solo was full of dark fire. Pile of Scrap’s prog jazz feel growled with clarinet overtones. The varied timbres, patterns and solos combined to draw you in and keep you mesmerised.
"

Alison Bentley
londonjazznews.com/2019/07/07/sudtirol-jazzfestival-2019-part-1/
critique
"
Les coups de coeur de Fara C.

These improvisers and painters of unspeakable, generate a striking sideral pallet, with an amazing musical coherence. (...)
"

Fara C.
humanite.fr/les-coups-de-coeur-de-fara-c-652243
critique
"
Can of Worms is highly recommended for anyone who finds beauty and creativity in the madness of consciously rushing straight into the wall. And adventurous music. Close to jazz because the compositions are above all instrumental and give the beautiful part to improvisation. Close to pop for nude and singing melodies. And close to rock and punk for a taste of skipping uncensored and progressive. It is a music that explores dark areas, pierces them and leads to calm and full waves. Cape to catharsis. (...)
Watchdog exercises and thus transmits a therapeutic process of music, which far from being a means of externalizing folded on itself, shares a super powerful energy. (...)
The two instrumentalists have developed mutual listening that is beyond comprehension. (...)
"

Laurette
soundigger.com/chroniques/watchdog-can-of-worms/
critique
"
Curiosities are like magnets: you can't help but be drawn to them, whether they are dangerous or not. Watchdog is a magnet. On paper, she - Anne Quillier - works with the piano, the Fender Rhodes or the Moog. He, Pierre Horckmans, plays the bass clarinet. Two years after You’re Welcome, their double-act is just as intriguing as ever. In fact, it’s fascinating on this second work, which unveils simple little melodies that they take underground, into the ethers, and into the sky with the help of Adrian' Bourget, their sound engineer, a real artisan who propels their creations into the realm of the spirit. For Can Of Worms, Watchdog evoke such disruptive influences as John Surman, Nik Bärtsch, Philip Glass and several hundred others, but somehow they are still able to find their own style, their own sound. Our explorers alternate between the naïvety of a gentle tune and the madness of an electric tsunami. A suppleness which renders their project even more unique. Surprising and captivating.
"

Marc Zisman
www.qobuz.com/fr-fr/info/Actualite/Video-du-jour/Watchdog-l-experience-interieur179784
critique
"Elu Citizen Jazz
Can of worms is without any doubt one of the greatest musical success of 2017
"

Raphaël Benoit
www.citizenjazz.com/Watchdog-3475294.html
critique
"
A magic cohesion, an undeniable symbiosis, the Watchdog duo released one of the most memorable albums of 2017.
(...)"

Flore Caron
www.djamlarevue.com/actualites/2017/12/2/watchdog-sur-les-routes-sinueuses-du-son
critique
"
Indispensable Jazz New
It is clearly one of the most beautiful disc of the end of the year (...)"

Florent Servia
critique
"
The Watchdog album "Can of Worms", a most intriguing musical UFO released on October 13, 2017!
For their second album, the
Watchdog duo brings their musical research and proposes ten original musical pieces. They take the listener into new worlds with strange atmospheres, melodic "Beerman in Beremen", dissonant "Intro", glaucous "Can of Worms", mixing acoustic and electronic sounds.
A must for curious people who like to be surprised and disturbed.
"

J.C Colletto
www.rondpointdujazz.fr/2017/11/30/l-album-de-watchdog-can-of-worms-un-ovni-musical-des-plus-intrigants-sorti-le-13-octobre-2017-chez-le-label-pince-oreilles/
critique
"
At the beginning of 2016 the first disc of this duet ( "You're Welcome") had aroused an admiring interest. The interest (and the admiration) are confirmed with this new opus (...)
"

Xavier Prevost
lesdnj.over-blog.com/2017/11/watchdog-can-of-worms.html
critique
"Vigilance is a necessity and WatchDog ensures that our society does not hinder the freedom to create, to imagine today's music so that tomorrow is more open, brighter. (...) Do not miss them and, in any case, do not miss this album: it deserves your listening and your support!"

Thierry Giard
www.culturejazz.fr/spip.php?article3213
critique
"
This album creates right ahead a state of dreaming, not like a boring afternoon, but the one with bubbling blood in your veines. Running emotions disorientated till they explode full of passion. Never to miss!
"

Louis-Julien Nicolaou
www.lesinrocks.com/2017/10/13/musique/10-nouveautes-jazz-ecouter-durgence-11994637/
critique
"
Watchdog cultivates a wide search for nuances, textures and timbres through this admirable and judicious "mixture of strident electricity and the softness of acoustic vibration". Thus, one easily passes electric and saturated pieces to the complete sketch, without any effect. It's addictive and exciting.
"

Katia Touré
www.jazzmagazine.com/
critique
"
With a sometimes grunge sound, Anne Quillier and Pierre Horckmans display explosives complicity and art of the interplay.
As if John Surman and Nik Bärtsch where playing Radiohead!
"

Mathieu Durand
www.jazz-news.com/

Pictures

Watchdog et Claire Rengade
Watchdog et Claire Rengade
Watchdog et Claire Rengade
La Petite Halle - 2018
La Petite Halle - 2018
photo : Jeff Humbert
La Petite Halle - 2018
La Petite Halle - 2018
photo : Jeff Humbert
Train Théâtre 2017
Train Théâtre 2017
photo : Cathy Roux Dugand