FR EN facebook instagram bandcamp spotify vimeo youtube rss Collectif Pince-Oreilles

Watchdog


- JAZZ OMNIVORE -
Il est possible que WATCHDOG ne corresponde pas exactement à l’idée que vous vous faites d’un groupe de jazz, de rock instrumental, ou d’un duo de musique contemporaine. Et c’est tant mieux.
WATCHDOG s’intéresse de près aux musiques qui l’inspirent, mais sans souci aucun de s’inscrire dans un style identifiable. Leur approche est celle d’omnivores musicaux qui ont su recréer leur propre univers de manière apparemment nonchalante.

Le duo augmenté est composé des claviers tous acabits de Anne Quillier et des clarinettes de Pierre Horckmans. Leur musique est originale, composée avec une part d’improvisation, une très grande attention aux détails de textures, d’ambiances sonores et une palette de références, pas toujours reconnaissables.
Olivier Conan

NOUVEL ALBUM 2024 - FABLES -

"Un petit chef-d'oeuvre d'invension poétique"
Denis Desassis Citizen Jazz

"Inspiré et sensible, Watchdog creuse plus loin encore son sillon musical"
Yves Dorison Culture Jazz


"Watchdog livre un nouvel opus de haut vol. Une touche sonore unique et captivante"
Bob Hatteau Jazz à bâbord

"Une musique riche et extêmement fine, Fables est un petit bijou"
Manu Muré RadioRadio Toulouse

 

siteemailbandcampspotifydeezerapple musicyoutubefacebookrss calendrier

Anne Quillier : piano, Fender Rhodes, Moog
Pierre Horckmans : clarinettes Bb, alto et basse, effets

You're welcomeCan of wormsLes animaux qui n'existent pasFABLES

Events








Videos

L'invasion des lapins glouto...
vidéo
SINKING
vidéo
TOPSY TURVY
vidéo
Goosebumps
vidéo

News

RCF - Le Plateau de Jeu parle de Watchdog !

Bulletin posté le 24/04/2024

WATCHDOG - FABLES
Anne Quillier et Pierre Horckmans ont été invité par Renaud Volle RCF Radio pour parler du dernier album de WATCHDOG à écouter ici :

Renaud Volle le 24 avril 2024 - RCF - Le Plateau de Jeu





WATCHDOG fête ses 10 ans avec un 4ème album !

Bulletin posté le 04/02/2024

Pour fêter ses 10 ans, Watchdog sortira le 09 février prochain son 4ème album "Fables" au Périscope à Lyon.
Toujours sur le label Pince-Oreilles, le 4ème album de WATCHDOG nous conte la musique d'un ailleurs imaginaire, composée avec une part d’improvisation, une très grande attention aux détails de textures, d’ambiances sonores et une large palette de références.


"Un vrai chef d'oeuvre d'invension poétique"
Denis Desassis RadioDéclic

"Inspiré et sensible, Watchdog creuse plus loin encore son sillon musical"
Yves Dorison Culture Jazz


"Watchdog livre un nouvel opus de haut vol. Une touche sonore unique et captivante"
Bob Hatteau  Jazz à bâbord

"Une musique riche et extêmement fine, Fables est un petit bijou"
Manu Muré RadioRadio Toulouse

 


WATCHDOG, Claire RENGADE & une CHORALE de 50 enfants!!

Bulletin posté le 01/03/2023

Cette année le duo WATCHDOG a composé de la musique sur les textes de Claire Rengade pour fabriquer
des chansons pour La Chorale de la cité scolaire Pierre Vernotte de Moirans en Montagne dirigée par Jean-Louis Déconfin L'unique concert qui aura lieu le 25 mai prochain est l'aboutissement de cette année d'écriture de partage et d'échanges riches et précieux. Un mélange de générations, de matières sonores, de mots et d’énergies.
Claire,  Anne et Pierre écrivent et composent pour la voix.

En trio puis rejoints par la chorale, ils jouent, chantent et parlent à toutes voix.

La Chorale de la cité scolaire Pierre Vernotte de Moirans en Montagne dirigée par
Jean-Louis Déconfin I voix
Claire Rengade I textes, voix
Anne Quillier I Fender Rhodes, Moog, voix, compositions
Pierre Horckmans I clarinette, clarinette basse, effets, compositions

Ce projet s’inscrit dans le cadre d’une résidence de composition de l’artiste Anne Quillier,
avec le soutien de la Direction générale de la création artistique (DGCA) et de la SACEM
 


Musique, dessins et animaux imaginaires entre l’Ephad Smith et l’école Gillibert

Bulletin posté le 11/08/2022

Une création portée et coordonnée par Le Périscope.

Par Watchdog et les animaux qui n’existent pas (Anne Quillier, Maud Chapoutier, Pierre Horckmans) & Coline Llobet (dessinatrice) – Collectif Pinces Oreilles

Avec la participation de Marc G, Francine R, Régine R, Paul C, Bernard B, Micheline D, Yvonne G, Maria C, Geneviève P, Etiennette D, Andrée L, Danielle S, Agnès P, Annie B, Marie-Louise N, Renée C, Régine B, Salah L, Marie-Madeleine B, Claude B, Jeanine J, Ginette R, Paule D, Amélie G, Christiane G, Diana L, Stéphanie B, Jean B, Mireille T, Suzanne T, Efrosini M Et Dominique A, Caroline Résident·es de l’Ehpad SMITH, Lyon 02 Et la participation de Victoria AK, Melody B, Léonie B, Albane CF, Souheyl C, Luce D, Elyan D, Leyan EM, Raphaël G, Elliot G, Joachim G, Amina H, Nayel N, Elae M, Laurence M, Guilhem M, Eduart T, Swann C, Aurore F, Georges FO, Victor GY, Lilia L, Roxane L, Maya L, Jeanne RI, Jade WD, Harris X Emile A, David B, Nina B, Augustin C, Antonin C, Sophie D, Anae D, Noah LJ, Mariem M, Jeanne MP, Yafolo O, Naila O, Ilyes O, Jaidene O, Zakaria RF, Edouard S, Morjyane S, Elio W, Hongzhe Z, Testimony A, Ayah B, Nour B, Maïa H, Isaïah H, Chloé M, Elie S, Jamal S, Alessio V Aliya B, Ihed B, Louna B, Carmen BS, Noham BB, Edwin C, Antoine C, Evan C, Aglaé D, Robin F, Ulysse G, Giulia G, Nassim H, Yousra K, Raphaël M, Adel M, Thessalya M, Christivie-Makika M, Nina N, Adam R, Elijah S, Soulayman S, Julia S, David TL Et Aïcha D, Mona B, Marie-Joao P, Audrey M, Séverine L, Ludovic Enfants et équipes pédagogiques & d’encadrant·es de l’école maternelle Gilibert, Lyon 02 Avec le soutien du dispositif Culture & Santé (DRAC AURA, Région AURA, ARS).


WATCHDOG - Les Animaux qui n'existent pas - NOUVEL ALBUM !!

Bulletin posté le 18/11/2020

Aujourd'hui, on fête la sortie du 3ème album de WATCHDOG.              
Dans ce disque il y a Les Animaux qui n'existent pas, la nouvelle création du duo avec la    
comédienne Maud Chapoutier.
La radio porte bonheur Grigri en parle ici:
Merci à eux!


Les Animaux qui n'existent pas sortent de l'ombre. On les devine à chaque disparition. Ils ont des ouragans sous les griffes, des tunnels derrière les yeux et des avalanches dans le pelage.   Ils ont fabriqués des objets qu'on écoute. Ils fabriquent aussi des moments qu'on écoute. Mais en ce moment, les moments s'échappent. Alors ils se concentrent sur les objets.

Vendredi 20 novembre sortie de l'album des Animaux qui n'existent pas

Pour acheter l'album c'est ici ou .
Pour rien acheter du tout mais les regarder vivre c'est ici et Pour féter ça, peut être qu'on jouera là: 11 decembre 2020 - l'Echandole (Yverdon-les-Bains - SUISSE)
12 decembre 2020 - Kvo (Corcelles Neuchâtel - Suisse)
3 mars 2021 - Opus Jazz Club Budapest (Budapest - Hongrie)
15 mars 2021 - Voiron Jazz Festival - Concert Scolaire (Voreppe)
15 mars 2021 - Voiron Jazz Festival - Concert Scolaire (Saint-Bueil)
18 mars 2021 - Voiron Jazz Festival - Concert Scolaire (Moirans )
18 mars 2021 - Voiron Jazz Festival - Concert Scolaire (Vourey)
19 mars 2021 - Voiron Jazz Festival - Concert Scolaire (Voiron)
19 mars 2021 - Voiron Jazz Festival - Concert Scolaire (Saint-Blaise-du-Buis)
29 mars 2021 - Voiron Jazz Festival - Concert Scolaire (Saint-Nicolas-de-Macherin)
29 mars 2021 - Voiron Jazz Festival - Concert Scolaire (Saint Geoire en Valdaine)
2 avril 2021 - Voiron Jazz Festival - Concert Scolaire (Voiron)
3 avril 2021 - Voiron Jazz Festival (Tullins)
25 juin 2021 - l'étable de Monsieur Plus (Louvenne)
26 juin 2021 - la Fraternelle (St Claude)
27 juin 2021 -  La grange/La Saboire (69)
 


Press

critique
"Un nouvel album réjouissant de créativité.
Tout dans cet univers invite à se laisser emmener dans des méandres de fantamagories et à se faire sa propre histoire.
 "

Benjamin Croizy
lanticapitaliste.org/opinions/culture/fables-de-watchdog
critique
"Anne Quillier et Pierre Horckmans ont été invité par Renaud Volle RCF Radio pour parler du dernier album de WATCHDOG à écouter ici : "

Renaud Volle
www.rcf.fr/culture/le-plateau-de-jeu-rcf-lyon?episode=475345
critique
"Retour vraiment gagnant pour le duo Watchdog qui a récemment publié son quatrième album sur le label Pince Oreilles,
non seulement cette musique n’appartient qu’à elle-même – et c’est en soi une qualité extrêmement rare – mais elle possède en outre cette faculté si convoitée de vous surprendre encore et encore, y compris après des écoutes répétées."

Denis Desassis
www.citizenjazz.com/Watchdog-3483220.html
critique
"
Inspiré et sensible, Watchdog creuse plus encore son sillon musical original loin des truismes de l’époque. Ce que l’on retient à l’écoute, c’est la liberté du duo, son inventivité et sa capacité à susciter la songerie (qu’elle soit douce ou sombre) grâce une palette sonore nuancée et un sens de l’évidence mélodique qui n’appartient qu’à eux ; quant aux biais empruntés dans la quête imaginaire qui les guide, ils semblent se référer à quelques oracles divinatoires dont eux seuls ont les clefs. Inspiré et sensible, Watchdog creuse plus encore son sillon musical original loin des truismes de l’époque.
"

Yves Dorison
culturejazz.fr/spip.php?article4126#watchdog_fables
critique
"
Watchdog livre un nouvel opus de haut vol. Dans Fables, Anne Quillier et Pierre Horckmans réussissent à marier musiques populaires et jazz, le tout saupoudré d'effets électro, qui apportent une touche sonore unique et captivante.
Formé en 2016, Watchdog réunit Anne Quillier aux claviers et Pierre Horckmans aux clarinettes. Le duo a sorti You’re Welcome en 2016, Can of Worms en 2017 et Les animaux qui n’existent pas en 2020. Watchdog publiera un quatrième opus, Fables, le 2 février 2024, toujours sur le label du collectif lyonnais Pince-oreilles, dont ils sont membres.
Au programme, sept compositions du duo aux titres souvent évocateurs : la vitalité en danois (sic ! « Livskraft »), la sagesse (« Vieille âme »), Wallace et Gromit (« L’invasion des lapins gloutons »), les systèmes planétaires extra-terrestres (« Tau ceti »), Gilles Deleuze (« Le rêve de l’autre »), Alice au pays des merveilles et la biologie évolutive (« La course de la reine Rouge ») et le paradoxe de l’humanité
"

Bob Hatteau
jazz-a-babord.blogspot.com/2024/01/fables-watchdog.html
critique
"
Le nouvel album Fables est un vrai chef d'oeuvre d'invension poétique"
"

Denis Desassis
notesvagabondes.hautetfort.com/archive/2024/01/31/impressions-jazz-n-nbsp-34-nbsp-nbsp-emission-du-26-janvier-6482935.html
critique
"
Une musique riche et extrêmement fine, (...) Fables est un petit bijou que je recommande particulièrement.
"

Manu Muré
www.mixcloud.com/RadioRadioToulouse/vraiment-autre-chose-209-sorties-concert-et-sorties-dalbums/
critique
"
Des sonorités rondes et agressives, des rythmes obsessifs et des mélodies claires trifouillées dans la chair, un désir exploratoire patent, le tout filtré par une complicité télépathique, firent un coulis musical subtil qui serpenta dans mes pavillons et finit par me grignoter la matière grise, ce qui est toujours bon signe ; l’onirisme, c’est fait pour ça. Cela me permit en outre le constat renouvelé selon lequel Watchdog, duo extime de l’intime et inversement, est aisément identifiable et clairement indéfinissable, ce qui n’est pas négligeable car, après tout, connaissez-vous beaucoup des groupes suffisamment originaux pour que vous soyez incapables de citer nommément leurs influences ?
"

Yves Dorison
www.culturejazz.fr/spip.php?article4021
critique
"Watchdog règle ses contes, (...), le résultat est d’une poésie rare, troublant d’inventivité, et assurément magique : l’inattendu devient évident, l’absurde est ce qu’il reste de plus sensé et le cri, la musique, le murmure s’entrelacent pour ne devenir qu’un seul souffle… Attention, on ne s’en lasse pas !"

Auguste Bergot
www.le-grigri.com/blog/2020/11/17/premiere-watchdog-regle-ses-contes-la-horde-horckmans-quillier
critique
"
Avec constance et détermination, la claviériste Anne Quillier et le clarinettiste Pierre Horckmans continuent de tracer ensemble un itinéraire de plus en plus éloigné des balises du jazz, et invitent sur ce troisième album Maud Chapoutier, artiste scénique aux multiples champs d’expression. Celle-ci interprète ses textes comme autant de contes, sans pour autant que la musique soit reléguée à un rôle d’ameublement ou de paraphrase. L’alchimie est remarquable, tout est subtilement dosé, jusque dans
les emballements. S’émanciper des schémas éprouvés est toujours plus facile à dire qu’à faire mais, fidèle à la philosophie du collectif lyonnais Pince Oreilles dont il fait partie, le groupe s’y attelle avec une remarquable maîtrise et ce nouveau disque s’avère en cela particulièrement exemplaire. Des jeux avec les rythmes et les sons, une écriture tour à tour tendue ou atmosphérique sur des harmonies paraissant aussi évidentes qu’inédites, des ostinatos non pas prétextes à improviser sans fin mais plutôt sorte de transe intime et émouvante faisant écho aux obsessions de ces mystérieuses créatures qui servent de fil conducteur à l’album.
Questionnant la notion de réalité, la comédienne/poétesse donne vie à des chimères étonnantes qui imaginent des manières d’habiter le monde ou en inventent de nou-
velles, et jette sur elles un regard empreint d’amusement communicatif. Un orgue qui perd ses dents, des «Hommes Bou», une amulette qui se transforme à répétition jusqu’à phagocyter l’univers... autant de figures inquiétantes de prime abord mais qui révèlent un désarroi qui les rendrait presque humaines, suscitant la curiosité bienveillante des autres espèces. Nous sommes cependant loin du conte pour enfants lorsque la mélancolie pointe et, au détour de phrases comme «Il est toujours trop tôt pour la dernière fois» ou «Pourquoi y a-t-il tant de cordes et jamais une flèche?», évoque la difficulté de saisir la vie et ses opportunités fugaces. Le dernier titre «Il y a longtemps que nous marchons», modèle d’osmose entre texte et musique, clôt ainsi cet album de manière particulièrement poignante.
Dans cette période d’incertitudes et d’aléas – qui plus est pour ces artistes indépendants –, une sup- pression brutale de subventions met en péril leurs activités. Alors
jetons-nous sur leurs disques et les concerts quand il y en aura... afin d’empêcher coûte que coûte que «les animaux qui n’existent pas...
n’existent plus», la collaboration entre ces trois-là méritant résolument une suite.
"

Benjamin Croizy
lanticapitaliste.org/agir/politique/lanticapitaliste-ndeg-542-le-pdf
critique
"
(...) Watchdog, le duo français de Anne Quillier et Pierre Horckmans a véritablement enflammé le Ca’ de Bezzi.
Cette musique toute en rondeurs et en pulsations a fait forte impression auprès des journalistes européen.ne.s présent.e.s à ce festival international. (...)
"

Matthieu Jouan
www.citizenjazz.com/Sudtirol-Jazzfestival-Alto-Adige-aime-les-Iberes.html
critique
"
Le duo français Watchdog a ouvert la soirée avec les sons oscillants du Minimoog de la claviériste Anne Quillier, alors que les notes de clarinette de Pierre Horckmans glissent d'un son à l'autre (...). L'association de timbres d'instruments naturels avec les sons électroniques est intriguante. Anne Quillier joue du piano à queue d’une main et du Rhodes de l’autre en superposant des motifs rythmiques répétés (...). Pierre Horckmans débute la composition suivante avec une clarinette basse percutante : ses notes sauvages, profondes et bouillonnantes, font écho aux basses du Fender Rhodes. Le son saturé de la clarinette basse apporte une couleur rock à son solo tandis que les lignes vocales d'Anne Quillier ajoutent encore une autre texture. (...)
La variété des improvisations et la multiplicité  de timbres, de couleur et de combinaison de ce duo nous attire, nous hypnotise et nous fascine.
"

Alison Bentley
londonjazznews.com/2019/07/07/sudtirol-jazzfestival-2019-part-1/
critique
"
Les coups de coeur de Fara C.

Cet étonnant duo, dont le nom signifie « chien de garde » ou « organisme de contrôle », ne
veille, en fait, qu’à nous transporter dans des univers hors norme, débarrés de la
standardisation économique et sociale. Une femme instrumentiste, que nous saluons, Anne
Quillier, et un clarinettiste, Pierre Horckmans, tressent leur inventivité virevoltante, dans le
disque, Can Of Worms. Leur exigence artistique est remarquablement servie par l’ingénieur
du son Adrian' Bourget (pour l’album comme pour la scène). (...)
Ces peintres de l’indicible, adeptes de l’improvisation, engendrent une palette sidérale,
sidérante, avec une cohérence jamais prise en défaut. Sensations, émotions… Et l’on rejoint
avec joie leur quête de liberté, dynamique, énigmatique, porteuse d’un lyrisme singulier,
parce qu’à la fois prenant et pudique. (...)
"

Fara C.
humanite.fr/les-coups-de-coeur-de-fara-c-652243
critique
"
Can of Worms est grandement recommandé pour tous ceux qui trouvent la beauté et la créativité dans la folie de foncer consciemment droit dans le mur.
Une musique aventureuse. Proche du jazz car les compositions sont avant tout instrumentales et donnent la belle part à l’improvisation. Proche de la pop pour les mélodies nues et chantantes. Et proche du rock et du punk pour un goût du dérapage non censuré et progressif. C’est une musique qui explore des zones sombres, les perce et débouche vers des ondes calmes et pleines. Cap vers la catharsis. (...)
Watchdog exerce et transmet un processus thérapeutique de la musique, qui loin de n’être qu’un moyen d’extérioriser replié sur soi, partage une énergie super puissante. (..)
Les deux membres instrumentistes ont développé une écoute mutuelle qui dépasse l’entendement.
"

Laurette
soundigger.com/chroniques/watchdog-can-of-worms/
critique
"
Les ovnis sont comme les aimants : on ne peut s’empêcher de s’en approcher, qu’ils soient dangereux ; ou non. Watchdog est un aimant. Sur le papier, elle, Anne Quillier, s’affaire au piano, au Fender Rhodes ou au Moog. Lui, Pierre Horckmans, souffle dans une clarinette basse. Deux ans après You’re Welcome, leur tandem intrigue toujours autant.
Mieux, il fascine avec son
deuxième opus, déroulant de petites mélodies simples qu’ils embarquent sous terre, dans les éthers et dans les airs avec la complicité d’Adrian' Bourget, leur ingénieur du son, véritable artificier de leurs créations qu’il propulse dans le ciel et dans l’esprit. Avec Can Of Worms, Watchdog convoque des empêcheurs de tourner en rond comme John Surman, Nik Bärtsch, Philip Glass, Robert Wyatt et quelques centaines d’autres mais trouve surtout son propre style, son propre son. Nos explorateurs alternent entre la naïveté d’un doux air et la folie d’un tsunami électrique. Une souplesse qui rend leur projet encore plus singulier. Étonnant et attachant.
"

Marc Zisman
www.qobuz.com/fr-fr/info/Actualite/Video-du-jour/Watchdog-l-experience-interieur179784
critique
"Elu Citizen Jazz
Le moins que l’on puisse dire, c’est que le premier album de Watchdog, You’re Welcome, paru en 2016 et salué par une critique unanime, n’était pas passé inaperçu. Lauréat de Jazz Migration #2, rencontrant un public conquis par la puissance d’une musique innovante, le groupe n’a pas perdu de temps pour nous offrir une suite avec ce Can Of Worms, qui devrait définitivement mettre tout le monde d’accord sur une révélation en plein essor.
Ce duo composé d’Anne Quillier et Pierre Horckmans est en réalité un trio, car l’ingénieur du son « artificier » Adrian’ Bourget participe au processus de création par un traitement du son époustouflant.
Watchdog est unique, et chacune de ses productions l’est aussi, puisque Can Of Worms poursuit le propos entamé avec You’re Welcome en ouvrant réellement une nouvelle page, plus inspirée que jamais. La touche intimiste propre au groupe est toujours là, sublimée par un flot d’émotions et enrichie de nouvelles textures sonores et d’expérimentations habilement menées. La voix d’Anne Quillier se joint aux notes qu’elle joue sur « Beerman in Bremen » et ses interactions avec Pierre Horckmans reflètent par moments une réelle symbiose.
Dix titres qui élargissent l’horizon de notre imaginaire, porteurs d’une puissance insaisissable et de cette beauté qui caractérise le groupe, par une musique riche et épurée à la fois. On rencontre peu de disques au cours desquels aucun morceau n’est de trop ni ne nous donne envie de passer au suivant. Chaque titre est ici la pièce indispensable d’une seule et même œuvre, comme tracée d’un seul jet. Can Of Worms est sans nul doute l’une des plus belles réussites musicales de 2017.
"

Raphaël Benoit
www.citizenjazz.com/Watchdog-3475294.html
critique
"
Une cohésion d’enfer, une symbiose indéniable, le duo Watchdog sort l'un des albums les plus marquants de 2017
(...)"

Flore Caron
www.djamlarevue.com/actualites/2017/12/2/watchdog-sur-les-routes-sinueuses-du-son
critique
"Indispensable Jazz New
C'est clairement l'un des plus beaux disques de cette fin d'année (...)
On veut toujours plus de Watchdog. De cette sensation simultanée de plénitude et de Frustration qui vous saute à la gueule dès les premières mesures. C'est inattendu comme un coup de foudre, fort comme l'amour soudain (...)
"

Florent Servia
critique
"
L'album de Watchdog "Can of Worms" est un OVNI musical des plus intrigants!
Pour leur deuxième album, le duo
Watchdog poursuit sa recherche musicale et propose dix pièces musicales originales. Ils emmènent l'auditeur dans des univers inédits  aux ambiances étranges, mélodique "Beerman in Beremen", dissonante "Intro", glauque "Can of Worms", mélangeant sons acoustiques et électroniques.  
Un indispensable pour les curieux qui aiment être surpris et dérangés.
"

J.C Colletto
www.rondpointdujazz.fr/2017/11/30/l-album-de-watchdog-can-of-worms-un-ovni-musical-des-plus-intrigants-sorti-le-13-octobre-2017-chez-le-label-pince-oreilles/
critique
"
Au début de l'année 2016 le premier disque de ce duo («You're Welcome») avait suscité un intérêt admiratif. L'intérêt (et l'admiration) se confirment avec ce nouvel opus (...)
"

Xavier Prevost
lesdnj.over-blog.com/2017/11/watchdog-can-of-worms.html
critique
"La vigilence est une nécessité et WatchDog veille pour que notre société n’entrave pas la liberté de créer, d’imaginer des musiques d’aujourd’hui pour que demain soit plus ouvert, plus lumineux.(...) Ne manquez pas ce disque : il mérite votre écoute et votre soutien !"

Thierry Giard
www.culturejazz.fr/spip.php?article3213
critique
"
Ce disque suscite d'emblée la rêverie, non pas celle des après-midi d'ennui, mais celle du sang bouillonnant, des émotions qui courent et s'affolent jusqu'à exploser en gerbes passionnées. La claviériste Anne Quillier et le joueur de clarinette basse Pierre Horckmans assourdissent ainsi des orages de sentiment et traquent leur limite nerveuse pour mieux se libérer ensuite dans de larges explorations d'un indécis crépusculaire plein d'effarements. Le geste est épique, mais tient autant du suat de l'enfant dans la marelle, ce qui lui confère un charme supplémentaire.
"

Louis-Julien Nicolaou
www.lesinrocks.com/2017/10/13/musique/10-nouveautes-jazz-ecouter-durgence-11994637/
critique
"
Watchdog cultive une large recherche de nuances, de textures et de timbres à travers cet admirable et judicieux “mélange de l’électricité stridente à la douceur de la vibration acoustique”. Ainsi, on passe aisément de morceaux électriques et saturés à l’épure complète, sans aucun effet. C’est addictif et passionnant.
"

Katia Touré
www.jazzmagazine.com/
critique
"
Avec un son parfois grunge, Anne Quillier et Pierre Horckmans affichent une complicité et un art de l'interplay détonants.
Un peu comme si John Surman et Nik Bärtsch jouaient du Radiohead. C'est dire!
"

Mathieu Durand
www.jazz-news.com/

Pictures

Watchdog et Claire Rengade
Watchdog et Claire Rengade
Watchdog et Claire Rengade
La Petite Halle - 2018
La Petite Halle - 2018
photo : Jeff Humbert
La Petite Halle - 2018
La Petite Halle - 2018
photo : Jeff Humbert
Train Théâtre 2017
Train Théâtre 2017
photo : Cathy Roux Dugand